CES FRONTIèRES QUI RENDENT FOUS ET QUI TUENT

© Marie Magnin Devant les grilles du hangar Paul-Devot à Calais, où ont été amenés les corps des victimes du naufrage de mercredi. Le naufrage d’une frêle embarcation et la mort d’au moins 27 personnes à son bord ce 24 novembre dans la Manche est un nouvel épisode dramatique dans une interminable litanie des morts aux frontières de l’Europe.Sur le fond, il n’y a malheur...

Source: